Cités des savoirs

Il s’agit d’un carnet de recherche qui reprend et prolonge les travaux du programme Jeunes Chercheurs de l’ANR ‘Sciences et capitales européennes’ dirigé par Stéphane Van Damme. Les grandes métropoles européennes ont longtemps été des références dans le monde scientifique et ont contribué depuis la Révolution scientifique à l’émergence des sciences modernes. Cependant on sait assez peu de choses sur les mécanismes et les modalités de cette domination intellectuelle. Elles sont été considérées comme des cadres inertes d’une histoire institutionnelle ou disciplinaire des sciences. A travers l’exploration de différentes capitales européennes, on souhaiterait comprendre comment elles ont pu concrètement devenir un territoire pour les sciences à travers la mise en place des équipements, des institutions, comme à travers l’attraction et la polarisation des savants réputés. L’équipe de recherche se propose de comprendre la reconnaissance d’une fonctionnalité scientifique de ces capitales européennes en mesurant le développement d’un espace public des savoirs aux XVIIIe et XIXe siècles, où la science circule dans des lieux non scientifiques sous la forme de spectacles. En saisissant cet engouement des citadins des grandes capitales européennes pour les savoirs scientifiques, il s’agit de montrer l’impact des sciences modernes sur l’identification des capitales européennes parmi les villes-phares.